La phytoépuration, la nouvelle tendance dans le traitement des eaux usées

On a toujours vu l’épuration des eaux comme une opération purement sanitaire. Pendant des années, on n’avait donné à cette pratique aucun côté esthétique pour une maison jusqu’à ce que la phytoépuration voit le jour. Cette nouvelle pratique consiste à épurer les eaux usées avec des plantes. Grâce à la phytoépuration, on peut se vanter de traiter ses eaux usées dans son jardin. La pratique est de plus en plus répandue en France et permet d’oublier la fosse septique qui n’embellit pas toujours sa cour ou son jardin.

récupération d'eaux de pluies

Des plantes macrophytes

La phytoépuration se base principalement sur l’utilisation de plantes macrophytes. Ces plantes composent le petit jardin qui servira de filtre de traitement des eaux usées. Les plantes ne vont pas traiter elles-mêmes les eaux. En réalité, elles abritent des micro-organismes qui vont s’occuper de cette tâche. Le traitement et donc naturel et simple. Les eaux usées, une fois traitées peuvent être rejetées sans danger dans la nature. Le jardin qui compose ce mode d’assainissement individuel ne demande pas les compétences d’un jardinier professionnel. Un minimum de connaissance en jardinage suffirait pour l’entretien.

Un système agréé par l’État

La phytoépuration est une pratique qui a fait ses preuves. En effet, elle a obtenu l’agrément du ministère de la Santé et de l’Environnement. La phytoépuration occupe donc une place parmi les filières autorisées par les Services publics d’Assainissement non collectif. Le site http://www.assainissement.org vous donnera plus d’informations concernant l’assainissement individuel.